ON NOUS FAIT CONFIANCE

Les Courtiers des Achats Publics

Mise en relation entre acheteurs publics et entreprises afin de créer et maintenir un lien durable et de confiance entre eux

Association RED PILL

Enquêtes dans les élevages intensifs visant à dévoiler la réalité des conditions de vie des animaux

SAVE MARKET

Rachat de flotte informatique aux professionnels : smartphones – ordinateurs – tablettes

ATRIUM DATA

Audit & Conseil pour la fiabilité et pour la performance énergétique des Datacenters

PRESSE

La justice fait marche arrière face aux antispécistes de DXE (La France Agricole, 07/02/2022)

 » La Cour d’appel de Rennes (…) n’avait pas suffisamment mis en balance le droit de propriété et le droit d’informer, ainsi que vérifié le caractère proportionné des moyens utilisés pour l’information du public « 

Elevage filmé clandestinement en 2019 dans les Côtes-d’Armor : nouveau rebondissement judiciaire (Ouest France, 04/02/2022)

 » ​La Cour de cassation a annulé, mercredi 2 février 2022, la condamnation de l’association qui s’était introduite dans une exploitation porcine, à Allineuc, près de Loudéac (Côtes-d’Armor), en mai 2019 « 

Intrusion en élevage : une relaxe qui passe mal (Action Agricole Picarde, 15/01/2021)
 
 » Deux militants d’une association animaliste ont été relaxés par le tribunal correctionnel de Laval le jeudi 14 janvier alors qu’ils s’étaient introduits illégalement dans un élevage porcin de Mayenne pour y voler des images « 
 
 
 » Pour s’être introduits clandestinement dans une nurserie porcine, à Saint-Ouën-des-Vallons (Mayenne) en vue d’y faire une vidéo, deux militants animalistes de l’association Directe Action Everywhere ont été relaxés, ce jeudi 14 janvier 2021 « 

Côtes-d’Armor. Elevage filmé en douce : l’agriculteur débouté par la justice et condamné à payer (Le Télégramme, 11/10/2019)

 » Le 22 mai 2019, un agriculteur d’Allineuc (22) découvrait une vidéo, sur les réseaux sociaux. Publiée par l’association DxE, elle avait été tournée clandestinement dans son élevage. Il avait saisi la justice : mais le tribunal de Saint-Brieuc vient de le débouter de ses demandes. Et il doit désormais verser 3 000 euros à l’association «